Des repères géographiques au Moyen-Orient

dimanche 18 février 2018
par  Julien Daget
popularité : 3%

Avant de travailler sur le sujet « le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits », le prérequis est d’avoir quelques repères géographiques minimums : connaître la carte des États de cette région.
Attention, la liste de pays est à géométrie variable, selon qu’on reconnaît ou pas certains (État de Palestine et Israël [1], État islamique et Rojava, Chypre [2] et Chypre du Nord, Abkhazie et Ossétie du Sud-Alanie, Arménie [3] et Haut-Karabagh).

PNG - 62.2 ko
Carte des Proche et Moyen-Orient, muette
CC BY-SA.

PNG - 77.3 ko
Carte des Proche et Moyen-Orient
CC BY-SA.

[1À la date du 18 février 2018, l’existence d’Israël en temps d’État n’est pas reconnue par l’Algérie, l’Afghanistan, l’Arabie saoudite, le Bahreïn, le Bangladesh, le Bhoutan, Bruneï, la Corée du Nord, les Comores, Djibouti, les Émirats arabes unis, l’Indonésie, l’Irak, le Koweït, le Liban, la Libye, la Malaisie, le Maroc, Oman, le Pakistan, le Qatar, le Sahara occidental, la Somalie, le Soudan, la Syrie, la Tunisie et le Yémen. Cuba, l’Iran et le Tchad ont reconnu Israël dans le passé, mais ont changé d’avis. Cf. https://en.wikipedia.org/wiki/International_recognition_of_Israel

[2La République de Chypre n’est pas reconnue par la République de Turquie, qui reconnait la République turque de Chypre du Nord.

[3L’Arménie n’est pas reconnue par le Pakistan à cause du Haut-Karabagh.


Commentaires