Doc. : l’élection présidentielle syrienne de 2014

jeudi 19 janvier 2017
par  Julien Daget
popularité : 64%

Consigne : après avoir présenté le document et son contexte, votre analyse critique montrera si le sujet peut être considéré comme représentatif de la démocratie au Proche-Orient et Moyen-Orient. N’hésitez pas à avoir un regard critique sur le sujet lui-même.
Méthode : l’analyse de doc(s)



L’élection présidentielle syrienne de 2014 a eu lieu le 3 juin 2014 afin de choisir le nouveau président de la République arabe syrienne, elle a reconduit le président Bachar el-Assad avec une très large majorité [1] [2].

Procédure
La nouvelle constitution, adoptée à la suite du référendum constitutionnel syrien de 2012, a modifié la procédure électorale à la présidence de l’État en remplaçant le référendum jusqu’alors en place [3] par une élection avec plusieurs candidats. En conséquence, ceci fait de l’élection de 2014 la première élection où plusieurs candidats peuvent affronter le président en place.

Néanmoins, une loi adoptée début 2014 par le parlement syrien restreint les candidatures aux personnes ayant vécu en Syrie les dix années précédentes, empêchant dès lors les figures de l’opposition de se présenter [4]. [...]

Organisation
Le scrutin n’est organisé que dans les zones contrôlées par le régime en place [2] [5]. [...]

Le président Assad a « demand[é] à l’ensemble des citoyens syriens de s’abstenir de tirer en l’air en signe de joie, quelle que soit l’occasion » [2], et précisé que « ceux qui souhaitent exprimer leur joie et leur soutien à tout candidat à la présidentielle doivent se comporter avec un sens de la responsabilité nationale et en se rendant aux urnes à la date fixée » [2]. Il affirme également que « la Syrie va connaître les premières élections de son histoire moderne » [2] mais l’opposition et l’Occident qualifie déjà cette élection de « farce », la réélection du leader en place étant selon eux courue d’avance [2].

Candidats déclarés
[...] Au total, vingt-quatre personnes déposent une demande de candidature. Seules trois candidatures sont validées par le Haut Tribunal constitutionnel, qui décrit les autres comme non-conformes aux « critères constitutionnels et légaux ». Outre le président sortant, les deux candidatures autorisées sont les suivantes [6] :
Maher el-Hajjar, député sans étiquette, ancien membre du Parti communiste [7] ;
Hassan el-Nouri, homme d’affaires, chef de l’Initiative nationale pour l’administration et le changement [8].
Néanmoins ces deux candidats sont considérés comme ayant surtout servi de faire-valoir au président en place [5].

Résultats
Sans surprise, le président sortant Bachar Al-Assad est réélu, avec 88,7 % des voix [9] selon l’annonce le mercredi 4 juin du président du parlement, Mohammad Al-Laham [5]. La participation a atteint 73,4 % selon la Cour constitutionnelle [5]. Bachar el-Assad entame ainsi son troisième mandat à la tête de l’État syrien [5].

Article « Élection présidentielle syrienne de 2014 », sur Wikipédia, version du 10 novembre 2016. Auteur principal : SenseiAC.


[1« Syrie : l’élection présidentielle fixée au 3 juin », Le Monde, 21 avril 2014.

[2« Présidentielle en Syrie : Bachar Al-Assad candidat à sa succession », Le Parisien, 28 avril 2014.

[3Le seul candidat à l’élection présidentielle syrienne de 2007, Bachar el-Assad, avait obtenu 97,67 % des voix. Il a alors déclaré « Ce grand consensus montre la maturité politique de la Syrie et l’éclat de notre démocratie » (« Syria’s Assad wins another term », BBC News, 29 mai 2007).

[4« Presidential candidacy to open this month : minister », The Daily Star Lebanon, 8 avril 2014.

[5« Présidentielle en Syrie : victoire sans surprise de Bachar Al-Assad, réélu avec 88,7% des voix », France Info, 4 juin 2014.

[6« Syrie : deux candidats à la présidentielle face à Al-Assad », Le Monde, 4 mai 2014.

[7Le Parti communiste syrien fait partie du Front national progressiste, une coalition dirigée par le parti Baas dont le chef est Bachar el-Assad.

[8« Second Presidential Candidate in Syria’s Elections », Al Manar, 25 avril 2014.

[9Bachar el-Assad 10 319 723 voix (88,7 %) ; Hassan el-Nouri 500 279 voix (4,3 %) ; Maher el-Hajjar 372 301 voix (3,2 %). La population syrienne compte 17,1 millions d’habitants estimés en juillet 2016 (CIA Factbook).


Documents joints

Élection présidentielle syrienne de 2014

Commentaires

Brèves

11 octobre 2016 - Corrigé

Analyse du discours de Marshall.