2023, sujet J1 pour la Nouvelle-Calédonie

épreuve du 28 août 2023
jeudi 21 septembre 2023
par  Julien Daget
popularité : 1%

23-HGGSP-J1-NC1


Le candidat traitera un sujet de dissertation, au choix parmi les sujets 1 et 2.
Il précise sur la copie le numéro de sujet choisi pour la dissertation.

Dissertation – Sujet 1
Question climatique et coopération internationale

Dissertation – Sujet 2
Négocier la paix depuis 1648 : permanences et mutations


Le candidat traite l’étude critique de documents suivante.

Étude critique de documents – Le cyberespace et la souveraineté des États

En analysant les documents, en les confrontant et en vous appuyant sur vos connaissances, montrez que le cyberespace est source de conflictualités entre les États.

DOCUMENT 1

Les États reviennent en force dans le cyberespace au nom de la défense de leurs pouvoirs régaliens. Premièrement, la difficulté à stopper les cyberattaques est susceptible d’affecter leur capacité à assurer la sécurité de la nation et la défense du territoire. Les inquiétudes portent particulièrement sur la protection des infrastructures dites vitales, dont la perturbation ou le sabotage pourrait mettre en danger les populations civiles. […] Au-delà des actes terroristes, l’enjeu de la maîtrise de l’information est crucial. La capacité à collecter, analyser, manipuler l’information peut offrir un avantage stratégique à l’ennemi et le faire douter de la fiabilité de sa propre information. Les cyberattaques peuvent plus directement perturber les communications, désorienter l’ennemi et même affecter ses capacités opérationnelles qui dépendent de plus en plus des réseaux pour leur coordination et leur fonctionnement. […]
La guerre idéologique se mène aussi sur les réseaux sociaux alors que, dans nos démocraties, les gouvernements ne peuvent pas toujours ignorer une vive opposition de l’opinion publique avant de s’engager dans un conflit armé ; le djihad offre par ailleurs de véritables kits de radicalisation rapide en ligne et les recettes pratiques du terrorisme individualisé, qui prennent parfois de court les grandes puissances.
Deuxièmement, le maintien de la sécurité intérieure et de l’ordre public est mis au défi par la criminalité, organisée ou non, qui opère via les réseaux. […]
Les enjeux de sécurité conduisent les gouvernements à surveiller activement ce qui se passe dans le cyberespace, avec les risques de dérives et d’atteinte aux libertés individuelles que l’affaire Snowden a révélés. Pour les États autoritaires, la surveillance et le contrôle du cyberespace sont essentiels à la protection de leur régime car la menace principale est susceptible de venir de l’intérieur.

Source : DOUZET Frédérick, « La géopolitique pour comprendre le cyberespace », Hérodote, n° 152-153, La Découverte, 2014

DOCUMENT 2

Source : « Cyberespace ; la guerre mondiale des données », Le Monde, publié le 23 juillet 2018, mis à jour le 4 juillet 2019. Élaboré à partir de China Telecom, International Telecommunication Union, Rostelcom, CB Insight, 2018, We are social, Cnnic.