Bienvenue en Enfer

niark-gniark ! ! !
mercredi 21 juin 2017
par  Celle-là
popularité : 22%

Suggestion de musiques et de citations qui vont avec le programme de seconde, par une lycéenne.


Chapitre 1 : les Européens dans le peuplement de la Terre

Chansons :
- Immigrant Song, de Led Zeppelin : la chanson parfaite pour le sujet, non ?
- Clandestino, de Manu Chao : vision de l’immigration par un Espagnol.
- Mein Land, Rammstein : vision de l’immigration par des Allemands.
- Amerika, de Young the Giant / Without a face, de Rage Against the Machine : sur l’immigration aux États-Unis.
- We’re from America, de Marilyn Manson : une certaine conception de la population américaine de nos jours.

Citation :
difficile de trouver une citation à peu près neutre sur le thème de l’immigration (il faudrait en confronter deux, mais étant donné la forte propension au racisme de certaines, je vais m’abstenir …).
- « Immigrant : individu mal informé qui pense qu’un pays est meilleur qu’un autre. »
Ambrose Bierce (qui fait preuve d’une belle mauvaise foi, mais qui sert un message si pessimiste que je ne pouvais pas ne pas l’indiquer).


Chapitre 2 : un développement inégal

Chansons :
- The Message, de Grandmaster Flash : la description d’un quartier pauvre (le Bronx), ce qui en fait une bonne illustration du pas-de-chance social.
- La petite marchande de porte-clefs, d’Orelsan / Made in Asia, de Vanessa Paradis : autre continent, toujours des inégalités.
- Kill the Poor, de Dead Kennedys : les chanteurs proposent une solution intéressante pour résoudre les problèmes démographiques…
- Ode à la contraception, de GléDRé : autre moyen de limiter la population [1].

Citations :
- « Cette histoire de développement durable, c’est de la connerie, on est déjà foutu ; c’est comme si on exigeait à un cancéreux en phase terminale d’arrêter de fumer sur son lit de mort. » Extrait du film Fight Club de David Fincher, prononcé par un personnage non nommé.
- « Le développement durable est en soi une contradiction, car on ne peut pas développer sans consommer davantage de biens et d’énergie. » René Dumont (considéré comme le père des Verts – premier à se présenter à une élection présidentielle (1974) comme étant écolo)
- « Un pays aussi vaste [que la Russie] devrait avoir au moins 500 millions d’habitants. » Vladimir Poutine (Discours à la nation, 8 juillet 2000).
- « Nos jours sont comptés : par des statisticiens. » Stanislaw Jerzy Lec
- « Si on aime les enfants, il ne faut pas en faire. » Michel Tarrier (dans Faire des enfants tue : éloge de la dénatalité).


Chapitre 3 : l’invention de la citoyenneté dans l’Antiquité

Chansons :
- L’Hymne national de l’Union des républiques socialistes soviétiques (Гимн Советского Союза), de A. Alexandrov et S. Mikhalkov
- Horst-Wessel-Lied, de Horst Wessel
- L’Orient est rouge, de Li Youyuan…
Autres joyeusetés considérées comme plus « soft » politiquement parlant : God save the Queen (bien que monarchique) ; La Marseillaise, de Rouget de Lisle (bien qu’aux paroles très pacifiques, douces et prônant la tolérance) ; The Star-Spangled Banner, de Francis Scott Key (no comment) ; et enfin Ode an die Freude, de Friedrich von Schiller et Beethoven (bien que légèrement sexiste).

Citation :
De nombreuses citations sur le sujet sont déjà disponibles dans le cours sur ce thème.
- Aristote, dans La Politique : « Un nombre trop important ne peut admettre l’ordre : quand il y a trop de citoyens [...] il est facile aux étrangers et aux métèques d’usurper le droit de cité, en passant inaperçus du fait de leur nombre excessif. » Merci à lui pour cette belle leçon d’amour et d’ouverture d’esprit : vive la Grèce antique !


Chapitre 4 : gérer les ressources

Chansons :
- La Bonne Cuisine, quatre recettes pour voix et piano (1947), de Léonard Berstein : inexplicablement captivant.
- Le pudding à l’arsenic, extrait d’Astérix et Cléopâtre (1968) : pourquoi pas le préparer pour certains élèves ?
- Greenwashing, de Tryo : les futurs ES seront peut-être intéressés par l’aspect marketing de la chose...

Citations :
- « La gastronomie est l’art d’utiliser la nourriture pour créer le bonheur. » Théodore Zeldin
- « Dieu a dit : Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l’appétit. » Coluche (à faire : trouver un « synonyme » à Dieu pour rendre cette citation plus laïc).
- « Si le pétrole est source de profit, il devient aussi matière à conflit. » Serge Zeller (auteur inconnu de Wikipédia mais la citation est facile à retenir...)
- « On dit que l’argent n’a pas d’odeur : le pétrole est là pour le démentir. » Pierre Mac Orlan
- « Écologie : belle idée généreuse, devenue très tendance grâce au nucléaire et à la pollution. » Christophe Alévêque (auteur peu connu, citation peu retrouvable, mais je l’indique quand même ici pour son sarcasme agréable).


Chapitre 5 : sociétés et cultures de l’Europe médiévale du XIe au XIIIe siècle

Chansons :
- La Bière du Donjon, du Donjon de Naheulbeuk : avant le cours pour mettre les élèves dans l’ambiance qui sied à ce chapitre.
- Hommage à Kaamelot, du Donjon de Naheulbeuk : en tant qu’introduction au cours, il faut aborder le sujet des sources.
- La Bataille de Zoug amag Zlong, du Donjon de Naheulbeuk : le cours d’histoire en lui-même, un sympathique récit de combat.
- Un satyre cornu et Qui veut chasser une migraine, de Gabriel Bataille (étendons la période artistique jusqu’à la Renaissance), assortis d’autres chansons raffinées : l’alcool fait son effet et un bel esprit de fraternité aviné se noue entre le prof et ses élèves (ou ce qu’il en reste).
- Dies Irae ou un quelconque autre chant grégorien : il est temps de faire une petite sieste pour pouvoir enchaîner (presque) sans séquelles sur le cours suivant.

Citation :
- « Vous me demandez si je suis athée ? ... je suis plus intéressé par notre vin d’ici que par leur au-delà. » Francis Blanche (sans cautionner le jeu de mot, cette phrase a pourtant le mérite de réunir deux principaux aspects du Moyen-Age : la religion et la nourriture).


Chapitre 6 : aménager la ville

Chansons :
- Where I Live, de Woodkid : une très belle introduction.
- Hometown Glory, d’Adele / Haus am See, de Peter Fox : sur l’amour de son lieu natal.
- Papa Paname, de Vanessa Paradis / Paname Allons Danser de Section d’Assaut : étude de cas parisien, en opposant une vision d’un Paris des beaux-quartiers et d’un Paris plus populaire.
- Pékin te souhaite la bienvenue (北京欢迎你/北京歡迎你) : l’hymne, empreint de pleins de beaux sentiments (sincérité à vérifier), de la capitale chinoise pour les JO de 2008.
- J’aime plus Paris, de Thomas Dutronc : à la fin du chapitre, quand tout le monde n’en peut plus de la géographie.

Citations :
- « Les seuls espaces libres sont les cimetières dont la superficie dépasse presque, dans Paris même, la superficie des jardins. Honneur à la ville qui prévoit plus d’oxygène pour ses morts que pour ses vivants. » Jean Giraudoux (calcul à vérifier…)
- « Gardez votre ville propre, mangez du pigeon ! » Victor Blin (auteur mystérieux)
- « La ville c’est comme les enfants, elle dort la lampe allumée. » Jacques Savoie
- « Pour le petit Parisien, il existe un instant crucial, initiatique, c’est celui où, ayant compris le système des correspondances du métro, il contemple le petit rectangle de carton qui lui livre l’immense labyrinthe et avec lui toute la ville. » Michel Tournier


Chapitre 7 : les nouveaux horizons à l’époque moderne

Chansons :
- Juste pour me souvenir, de Nolween Leroy : puisque les femmes se devaient d’attendre gentiment à la maison leur marin de mari parti explorer le monde.
- Spirit Horse Of The Cherokee, de Manowar : le titre parle de lui-même.
- Warriors, d’Imagine Dragons : à appliquer aux conquérants ou aux autochtones, au choix.
- Les mystérieuses cités d’or (le générique) : sincèrement, qui ne l’a pas fredonné à un moment ou à un autre du cours, après avoir entendu les mots évocateurs de « conquistadors » ou du « Nouveau Monde » ?

Citations :
- « La Renaissance ne se présente pas comme un progrès continu. La beauté y a constamment côtoyé la cruauté, et l’ombre la lumière. » Jean Delumeau
- « L’imprimerie est l’artillerie de la pensée. » Rivarol
- « L’homme qui veut s’instruire doit lire d’abord, et puis voyager pour rectifier ce qu’il a appris. » Giacomo Casanova
- « On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va. » Christophe Colomb (cette citation lui est attribuée, mais honnêtement je n’y crois pas).
- « Christophe Colomb fut le premier socialiste. Il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait, et ce aux frais du contribuable. » Winston Churchill (en dehors de la critique politique exprimée, l’analogie reste belle).


Chapitre 8 : révolutions, libertés et nations

Chansons :
- C’est la faute à Voltaire, comptine de Gavroche dans Les Misérables.
- Do You Hear the People Sing ?, de la comédie musicale Les Misérables : ce qu’ont imaginé des réalisateurs hollywoodiens lorsqu’on leur a parlé de « révolution en France ».
- Rebellion, de Linkin Park : les paroles sont intemporelles.
- Riot Van, des Artic Monkeys : sur les émeutes modernes.
+ Article Wikipédia « Liste de chansons révolutionnaires ou de résistance ».
+ Comédie musicale 1789, Les amants de la Bastille (dont les chansons ne sont pas d’une très grande qualité, selon mes goûts).
- There is power in an Union, de Billy Bragg / Solidarity Forever, de Pete Seefer / Bread And Roses de Bronwen Lewis (trouvées grâce au film Pride de Matthew Warchus – film très sympathique par ailleurs) : des hymnes syndicalistes anglais pour finir cette liste tout en douceur avec des odes à la fraternité*.

Citations :
- « Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom ! » Manon Roland
- « Les révolutions sont moins un accident des armes qu’en accident des lois » Louis de Saint-Just.
- « Habituellement, on cherche à changer les opinions sans toucher la tête ; en France, à présent, on coupe au plus court : on emporte et les opinions et les têtes. » George Lichtenberg
- « C’est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans tous ses temps ; on peut bien dire : Je serai guillotiné, tu seras guillotiné, mais on ne dit pas : J’ai été guillotiné. » Stendhal
- « À vendre : couperet guillotine, rigoureusement stérilisé afin d’éviter toute infection. » Pierre Dac


Et puisque je n’ai pas fait les programmes de première et de terminale : Inachevés, des Casseurs Flowters.

« L’Italie sous les Borgia a connu 30 ans de terreur, de meurtres, de carnage... Mais ça a donné Michel-Ange, de Vinci et la Renaissance. La Suisse a connu la fraternité, 500 ans de démocratie et de paix. Et ça a donné quoi ? ... Le coucou ! » Extrait du film Le Troisième Homme.


[1à voir maintenant si vous prenez le risque qu’un élève tombe sur cette chanson sur votre site.


Commentaires