Reconstitution des débats au Parlement européen

jeu de rôle
jeudi 18 novembre 2021
par  Julien Daget
popularité : 2%

Dans la réalité, il y a 705 députés européens [1], répartis en sept groupes politiques : 179 du Parti populaire européen – démocrates-chrétiens (PPE, 25,39 %) ; 146 de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D, 20,71 %) ; 98 de Renew Europe (RE, 13,90 %) ; 73 Les Verts/Alliance libre européenne (Verts/ALE, 10,35 %) ; 71 d’identité et démocratie (ID, 10,07 %) ; 63 conservateurs et réformistes européens (CRE, 8,93 %) ; 39 de la Gauche unitaire européenne – gauche verte nordique (GUE/NGL, 5,53 %) ; et 36 non-inscrits (NI, 5,11 %).
96 sont Allemands, 79 Français, 76 Italiens, 59 Espagnols, 52 Polonais, 33 Roumains, 29 Néerlandais, 21 Belges, 21 Grecs, 21 Portugais, 21 Tchèques, 21 Hongrois, 21 Suédois, 19 Autrichiens, 17 Bulgares, 14 Danois, 14 Finlandais, 14 Slovaques, 13 Irlandais, 12 Croates, 11 Lituaniens, 8 Lettons, 8 Slovènes, 7 Estoniens, 6 Chypriotes, 6 Luxembourgeois et 6 Maltais. 37,7 % sont des femmes ; le plus jeune député a 21 ans, le plus vieux 82, avec une moyenne à 50.

En conséquence, sur les 34 élèves qui doivent jouer leur rôle, neuf sont PPE, sept S&D, cinq RE, trois Verts/ALE, trois ID, trois CRE, deux GUE/NGL et deux non-inscrits.
Quatre sont Allemands, quatre Français, quatre Italiens, deux Espagnols, trois Polonais, un Roumain, un Néerlandais, une Belge, un Grec, un Portugais, un Hongrois, une Suédoise, une Bulgare, un Danois, une Finlandaise, une Slovaque, un Irlandais, un Croate, un Lituanien, un Letton, une Slovène et une Luxembourgeoise. 32 % sont des femmes ; l’âge varie entre 15 et 16 ans.


Sélection à 34 participants
Jonás Fernández
(Espagnol)
S&D
Monica Semedo
(Luxembourgeoise)
RE
Irena Joveva
(Slovène)
RE
Traian Băsescu
(Roumain)
PPE
Rainer Wieland
(Allemand)
PPE
Dino Giarrusso
(Italien)
NI
Tsvetelina Penkova
(Bulgare)
S&D
Mohammed Chahim
(Néerlandais)
S&D
Morten Løkkegaard
(Danois)
RE
Ivars Ijabs
(Letton)
RE
Liudas Mažylis
(Lituanien)
PPE
Álvaro Amaro
(Portugais)
PPE
Andor Deli
(Hongrois)
NI
Evin Incir
(Suédoise)
S&D
Miapetra Kumpula-Natri
(Finlandaise)
S&D
Saskia Bricmont
(Belge)
Verts/ALE
Stéphane Séjourné
(Français)
RE
Silvio Berlusconi
(Italien)
PPE
Emmanouil Fragkos
(Grec)
CRE
Jordan Bardella
(Français)
ID
Manu Pineda
(Espagnol)
GUE/NGL
Monika Beňová
(Slovaque)
S&D
Yannick Jadot
(Français)
Verts/ALE
Karlo Ressler
(Croate)
PPE
Nadine Morano
(Française)
PPE
Tomasz Piotr Poręba
(Polonais)
CRE
Markus Buchheit
(Allemand)
ID
Mick Wallace
(Irlandais)
GUE/NGL
Alessandra Moretti
(Italienne)
S&D
Pierrette Herzberger-Fofana
(Allemande)
Verts/ALE
Manfred Weber
(Allemand)
PPE
Radosław Sikorski
(Polonais)
PPE
Elżbieta Kruk
(Polonaise)
CRE
Massimo Casanova
(Italien)
ID

Trois thèmes proposés au débat
Premièrement, celui du changement climatique [2] ; de la réduction des émissions de gaz à effet de serre ; de la COP26 à Glasgow ; de l’application du traité de Paris ; de la transition écologique ; des énergies renouvelables ; ou de l’énergie nucléaire.
Deuxièmement, celui du respect de l’État de droit par les États membres [3] ; des valeurs et droits de l’Union européenne ; de la montée de l’extrémisme, du populisme ou de la radicalisation ; ou de la désinformation.
Troisièmement, celui de la politique migratoire légale et illégale [4] ; de l’accueil des réfugiés ; du droit d’asile ; du renforcement des frontières extérieures ; du trafic de migrants ; de la politique d’intégration ; ou des conditions d’entrée et de séjour des travailleurs.

Le travail de chaque élève se fait en trois étapes :
• d’abord à domicile, il faut s’approprier son rôle en faisant quelques recherches sur le député à représenter (qui il est, surtout quelles sont ses idées ou celles de son groupe sur les thèmes abordés) ; ensuite, il faut rédiger sur chacun des trois thèmes une proposition de résolution [5], en accord avec une des idées précises de ce député ou de son groupe ; cette recherche est ramassée par le prof et évaluée ;
• pendant la première partie de la séance, les députés se regroupent selon leurs groupes parlementaires, pour se mettre d’accord sur une sélection de propositions de résolution (un groupe ne peut pas présenter plus de propositions que le nombre de ses députés) ;
• pendant la seconde partie de la séance parlementaire, les députés siègent en plénière, peuvent présenter leurs textes (maximum une minute de présentation), ils peuvent échanger quelques arguments et présenter des amendements, puis ils passent enfin au vote pour chaque amendement et résolution. La participation lors de la séance est évaluée.
Chaque proposition de résolution est attribuée à un ou plusieurs député(s) et à un ou plusieurs groupe(s) parlementaire(s) ; chaque amendement est numéroté. Pour chaque vote, les députés ont le choix entre « vote pour », « vote contre » et « abstention » ; le texte est ensuite annoncé par le président (le prof) comme rejeté ou approuvé. La participation lors de la séance est évaluée.

→ https://www.europarl.europa.eu/


[2« Timeline : European climate action » [2 min 54 s], 23 juin 2021. → https://multimedia.europarl.europa.eu/en/timeline-european-climate-action_N01-AFPS-210617-CLAW_ev

[3« Le Parlement intente une action en justice contre la Commission au sujet du mécanisme de l’État de droit », 29 octobre 2021. → https://the-president.europarl.europa.eu/fr/newsroom/le-parlement-intente-une-action-en-justice-contre-la-commission-au-sujet-du-mecanisme-de-letat-de-droit

[4« Towards a more just and simple asylum system » [1 min 30 s], 25 avril 2018. → https://multimedia.europarl.europa.eu/en/towards-a-more-just-and-simple-asylum-system_N01-PUB-180412-ASYL_ev


Documents joints

Reconstitution des débats au Parlement (...)
Exemple d'une proposition de résolution