Doc. : Thucydide, II, 37

samedi 6 août 2016
par  Julien Daget
popularité : 2%

Exercice servant pour l’initiation des élève à l’analyse de document(s).
Méthode : l’étude critique

PDF - 107.6 ko
Thucydide, II, 37

34. - Le même hiver, les Athéniens, conformément à la tradition, célébrèrent aux frais de l’État les funérailles des premières victimes de la guerre. [...] on dépose les restes dans le monument public, qui se dresse dans le plus beau faubourg. C’est là que de tout temps on inhume ceux qui sont morts à la guerre [...] L’inhumation terminée, un orateur, désigné par la république parmi les hommes les plus remarquables et les plus considérés, fait l’éloge funèbre qui s’impose. Puis l’on se retire. Tel est le cérémonial des funérailles. Durant toute cette guerre, chaque fois que l’occasion s’en présenta, on respecta cette tradition. Pour faire l’éloge des premières victimes, ce fut Périclès, fils de Xanthippos, qui fut choisi. Le moment venu, il s’éloigna du sépulcre, prit place sur une estrade élevée à dessein, pour que la foule pût l’entendre plus facilement, et prononça le discours suivant :

37. - « Notre constitution politique n’a rien à envier aux lois qui régissent nos voisins ; loin d’imiter les autres, nous donnons l’exemple à suivre. Du fait que l’État, chez nous, est administré dans l’intérêt de la masse et non d’une minorité, notre régime a pris le nom de démocratie. En ce qui concerne les différends particuliers, l’égalité est assurée à tous par les lois ; mais en ce qui concerne la participation à la vie publique, chacun obtient la considération en raison de son mérite, et la classe à laquelle il appartient importe moins que sa valeur personnelle ; enfin nul n’est gêné par la pauvreté et par l’obscurité de sa condition sociale, s’il peut rendre des services à la cité. La liberté est notre règle dans le gouvernement de la république et dans nos relations quotidiennes la suspicion n’a aucune place ; nous ne nous irritons pas contre le voisin, s’il agit à sa tête ; enfin nous n’usons pas de ces humiliations qui, pour n’entraîner aucune perte matérielle, n’en sont pas moins douloureuses par le spectacle qu’elles donnent. La contrainte n’intervient pas dans nos relations particulières ; une crainte salutaire nous retient de transgresser les lois de la république ; nous obéissons toujours aux magistrats et aux lois et, parmi celles-ci, surtout à celles qui assurent la défense des opprimés et qui, tout en n’étant pas codifiées, impriment à celui qui les viole un mépris universel.

39. - « En ce qui concerne la guerre, voici en quoi nous différons de nos adversaires. Notre ville est ouverte à tous ; jamais nous n’usons de xénélasies [1] pour écarter qui que ce soit d’une connaissance ou d’un spectacle, dont la révélation pourrait être profitable à nos ennemis. Nous fondons moins notre confiance sur les préparatifs et les ruses de guerre que sur notre propre courage au moment de l’action. En matière d’éducation, d’autres peuples, par un entraînement pénible, accoutument les enfants dès le tout jeune âge au courage viril ; mais nous, malgré notre genre de vie sans contrainte, nous affrontons avec autant de bravoure qu’eux des dangers semblables. En voici une preuve ; les Lacédémoniens, quand ils se mettent en campagne contre nous, n’opèrent pas seuls, mais avec tous leurs alliés ; nous, nous pénétrons seuls dans le territoire de nos voisins et très souvent nous n’avons pas trop de peine à triompher, en pays étranger, d’adversaires qui défendent leurs propres foyers. [...]

41. - « En un mot, je l’affirme, notre cité dans son ensemble est l’école de la Grèce [...]. »

Thucydide (trad. Jean Voilquin), Histoire de la guerre du Péloponnèse, Paris, librairie Garnier Frères, 1936, livre II, paragraphes 34 à 41. http://remacle.org/bloodwolf/historiens/thucydide/livre2.htm


Liens utiles :
Méthode : l’analyse de doc(s) ;
• Articles « Thucydide » et « Guerre du Péloponnèse » sur Wikipédia.


[1La xénélasie, pratiquée à Sparte, consistait dans l’obligation pour les étrangers d’obtenir des magistrats l’autorisation de résider à Sparte, autorisation révocable.


Commentaires

Brèves

12 novembre - Montée de version en seconde

Cours : un développement inégal (dév. durable)