Doc. : 2009, discours et défilés d’anniversaire

lundi 21 novembre 2016
par  Julien Daget
popularité : 16%

Consigne : en analysant les documents, vous montrerez qu’ils expriment la puissance chinoise ainsi que la place qu’elle a désormais dans le monde.


Document 1 : discours de Hu Jintao, secrétaire général du Comité central du PCC, président de la RPC et président de la Commission militaire centrale

Chers compatriotes, camarades et amis,
[…] Depuis 60 années, sous la direction des équipes dirigeantes centrales de trois générations, rassemblées autour des camarades Mao Zedong, Deng Xiaoping et Jiang Zemin, et aussi sous la direction du 16e Comité central du Parti communiste chinois [1], notre peuple multiethnique, laborieux et intelligent, uni comme un seul homme, a travaillé dur et lutté ferme. Il a obtenu des succès éclatants et remarquables et composé une épopée de lutte héroïque en surmontant toutes sortes de difficultés et d’épreuves. Aujourd’hui, une Chine socialiste, en marche vers la modernisation, orienté vers le monde extérieur et l’avenir, se dresse comme un géant à l’orient de la planète.
Le progrès et le développement de 60 années, connus depuis la création de la Chine nouvelle, prouvent avec éloquence que seul le socialisme peut sauver la Chine, que seules la réforme et l’ouverture peuvent développer la Chine, le socialisme et le marxisme. Le peuple chinois a la confiance et la capacité de bien construire le pays et d’apporter ses contributions au monde.
Nous sommes déterminés à poursuivre inébranlablement la voie socialiste à la chinoise, à mettre intégralement en œuvre la théorie fondamentale, la ligne fondamentale et le programme fondamental du Parti ainsi que les expériences fondamentales acquises. Nous persisterons dans l’émancipation de la pensée, dans la réforme et l’ouverture sur l’extérieur. Nous continuerons à promouvoir le développement scientifique, à promouvoir l’harmonie sociale et à faire avancer la construction intégrale d’une société au niveau de vie relativement aisée, et ce, afin de créer un nouveau contexte pour la cause socialiste à la chinoise et d’inscrire un nouveau chapitre dans les annales de l’amélioration des conditions de vie du peuple.
Nous nous tiendrons fermement au principe de la réunification pacifique et d’« un pays, deux systèmes » pour maintenir la prospérité et la stabilité de Hong Kong et de Macao et promouvoir le développent pacifique des relations trans-détroit de Taïwan. Nous continuerons à œuvrer à la réalisation de la réunification complète de la patrie, cette aspiration commune de toute la nation chinoise.
Nous poursuivrons invariablement la politique étrangère de paix et d’indépendance et persisterons dans la voie du développement pacifique. Nous mettrons en vigueur la stratégie d’ouverture et d’avantage commun. Nous sommes disposés à travailler, sur la base des cinq principes de la coexistence pacifique et de concert avec les autres peuples du monde, à la progression de la cause sublime de paix et de développement de l’humanité entière et à la construction d’un monde de paix durable et de prospérité commune.
[…] L’histoire nous rappelle que la voie de la marche en avant n’est jamais semée de roses. Malgré cela, notre peuple solidaire surmontera toutes les difficultés et les obstacles et ajouterons continuellement de beaux fleurons à la grande cause historique, tans qu’il maîtrise son propre destin.
En jetant un regard vers l’avenir, nous sommes convaincus que le développement de la Chine aura une perspective infiniment meilleure. Que tout notre Parti, toute notre armée et tout notre peuple multiethnique s’unissent encore plus étroitement. Nous porterons haut levé le grand drapeau du socialisme à la chinoise ; nous serons toujours au diapason avec notre époque, ferons preuve de l’esprit d’entreprise et avançons vaillamment vers l’objectif grandiose de transformer la Chine en un pays socialiste, moderne et harmonieux, riche et puissant, démocratique et civilisé et de réaliser le renouveau de la nation chinoise. Nous contribuerons encore davantage à l’humanité par notre travail laborieux et nos efforts inlassables.
Vive la grande République populaire de Chine !
Vive le grand Parti communiste chinois !
Vive le grand peuple chinois !

Hu Jintao, Célébration des 60 ans de la RPC, place Tian’anmen, 1er octobre 2009. → http://french.cri.cn/921/2009/10/01/402s202211.htm


Document 2 : un défilé à la gloire de la Chine et de ses dirigeants

« Longue vie au Parti communiste ». C’est ainsi que Hu Jintao, le numéro un chinois, a conclu son discours ce matin, avant de lancer la parade militaire, suivie du défilé des milliers d’enfants, tout à la gloire de la Chine et de ses dirigeants.
L’armée pour commencer a présenté, pour la première fois, les nouveaux attributs de sa puissance : des missiles balistiques capables d’atteindre n’importe quel point du globe, une aviation modernisée, présentée en vol pour la première fois et un long cortège de quelque 20 000 militaires, hommes et femmes aux pas cadencés, le regard tourné vers le portrait de Mao, accroché aux murs de la cité interdite.
Sur la tribune d’honneur, on pouvait apercevoir le président Hu Jintao, en compagnie de Jiang Zeming, ancien secrétaire général. Des dirigeants honorés, puisque leur portrait géant, ainsi que celui de Mao et de Deng Xiaoping, ont été portés en triomphe pendant le défilé. Une autocélébration, destinée à rendre hommage aux anciens chefs du parti, qui ont contribué à la libération et au développement de la Chine, après des périodes douloureuses, a expliqué le président Hu Jintao.
Un défilé enfin sous le signe de la nouvelle puissance de la Chine, symbolisée par une représentation de la conquête de l’espace, et de la capacité de la Chine à faire aujourd’hui jeu égal avec les plus grandes nations.

Marc Lebeaupin, « Un défilé à la gloire de la Chine et de ses dirigeants », Radio France internationale, 1er octobre 2009. → http://www1.rfi.fr/actufr/articles/118/article_85192.asp


JPEG - 133.6 ko
Patrick Chappatte, « 10 ans après l’entrée de la Chine à l’OMC », Genève, Le Temps, 4 décembre 2011.

https://www.facebook.com/Chappatte.Dessinateur/


Pistes d’analyse

2009 est l’année anniversaire des 60e ans de la République, fondée en 1949 par Mao. À cette occasion, Hu Jintao, le chef de l’État et du Parti de 2002 à 2012, fait un discours juste avant un énorme défilé militaire, au même endroit symbolique : sur la place Tian’anmen. Le texte du discours est complété par une description du défilé par un correspondant français sur place, ainsi qu’un dessin de Chappatte plus tardif (2011).

Faire vibrer la fibre patriotique
« Nous » : « chers compatriotes », « notre peuple multiethnique » (56 ethnies en Chine, dont 92 % de Hans), « des succès éclatants et remarquables », « nation chinoise », « Vive le grand peuple chinois ! »

Une grande puissance diplomatique : « chers amis » (représentant des pays invités), « un géant à l’orient de la planète » (PoV occidental : le monde regarde la Chine), « apporter ses contributions au monde », « principe de la réunification pacifique et d’un pays deux systèmes » (tolérance vis-à-vis des libéraux Hong-kongais et taïwanais), « politique étrangère d’indépendance » (refus de l’ingérence), « coexistence pacifique » (vis-à-vis des États-Unis), « pays riche et puissant », « Vive la grande République populaire de Chine ! », « faire jeu égal avec les plus grandes nations ».

Une grande puissance militaire, avec le rappel des victoires du passé (guerre civile + guerre froide) : « lutté ferme », « épopée de lutte héroïque », « épreuves », « libération » et « après des périodes douloureuses » (Grand bond en avant ?).
Parade militaire : « missiles balistiques » intercontinentaux (ICBM) et à charge nucléaire, « aviation modernisée » avec des chasseurs neufs (Shenyang J-15, Chengdu J-10 et Shenyang J-11) et furtifs (Chengdu J-20 et Shenyang FC-31), « 20 000 militaires » (un 14-Juillet c’est 3 200 Français qui défilent) et « la conquête de l’espace ».

Une société capitalisme et un parti communiste
Évocation du communisme : « camarades », « Mao Zedong », « Comité central du PCC », « création de la Chine nouvelle », « Parti », « cause socialiste à la chinoise », « grand drapeau du socialisme à la chinoise », « grand Parti communiste chinois », « socialisme et marxisme », « grand cause historique », « le portrait géant de Mao ».

Évolution vers le capitalisme et plus de liberté : « modernisation », « l’esprit d’entreprise », « la réforme et l’ouverture sur l’extérieur », « émancipation de la pensée », « construire le pays », « développement scientifique », « amélioration des conditions de vie », « renouveau de la nation chinoise » et « l’OMC » (la Chine a intégré l’Organisation mondiale du commerce en 2001, marquant son intégration aux échanges mondiaux).

La caricature de Chappatte met en lumière la confrontation entre capitalisme et maoisme : opposition entre d’une part le drapeau rouge, le portrait géant de Mao, les dirigeants du Parti et la ferveur nationaliste et d’autre part le défilé des boîtes de produits de consommation Made in China, chars-jouets (« avec piles »), radio et ordinateurs. Le Parti a fait de la Chine l’usine du monde. L’Armée populaire de libération est ici une armée d’ouvriers disciplinés (l’APL possèdent des usines).

Apports et critiques
Les documents sont ici à mettre en opposition : les points de vue sont différents, le document 1 visant à gonfler d’orgueil le peuple chinois, le document 2 est limite inquiétant, le document 3 ironique sur les contradictions du système. Il y a là une volonté de pousser vers un regard critique.


[1Le 16e congrès du Parti communiste chinois de 2002 a élu le 14 novembre le 16e Comité central, ce dernier élisant le lendemain Hu Jintao secrétaire général du PCC. En 2012, le 18e congrès a élu à sa place Xi Jinping.


Documents joints

Discours et défilés d'anniversaire

Commentaires

Brèves

11 octobre 2016 - Corrigé

Analyse du discours de Marshall.